Carrières > ENTPE > Gouvernance de l'ENTPE (Conseil d'Administration,...) > CA ENTPE du 7 mars 2017 : déclaration préalable du SNITPECT-FO

CA ENTPE du 7 mars 2017 : déclaration préalable du SNITPECT-FO

Madame la Présidente,

Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d’Administration,

Monsieur le Directeur,

En ce jour de mobilisation nationale pour la défense du service public, nous tenons à réaffirmer ici au nom de nos mandants notre attachement au statut général de la fonction publique et au statut particulier du corps des ITPE, ainsi qu’à cette école qui constitue le creuset de ce dernier. Nous ne reviendrons pas sur la manière honteuse avec laquelle notre statut particulier vient d’être modifié. Mais il reste malgré tout aberrant que les élèves-ingénieurs de 1ère et 2ème année ne bénéficient pas d’une légitime revalorisation indiciaire. Le SNITPECT-FO est plus que jamais mobilisé pour obtenir la traduction concrète des ambitions affichées en juin dernier par Ségolène Royal pour le corps des ITPE.

Il ne vous aura pas échappé qu’en vertu du décret 2016-1804 qui transforme la DGAFP en DRH de l’Etat, cette dernière acquiert de multiples compétences dans la gestion des fonctionnaires, y compris pour la formation. Pour ce qui nous concerne plus particulièrement aujourd’hui, la DGAFP devient donc une nouvelle tutelle… de la tutelle ! Si mon prédécesseur a pu exprimer lors du précédent CA un certain nombre d’inquiétudes vis-à-vis du manque de portage par la tutelle et d’implication dans des chantiers qui nous semblent indispensables pour assurer l’avenir de cette école dans un contexte universitaire incertain, ces inquiétudes se retrouvent amplifiées par l’arrivée potentielle de ce nouvel acteur qui a déjà prouvé toute l’aversion qu’il portait au modèle ITPE. Nous appelons donc les représentants de la tutelle à passer à la vitesse supérieure dans la structuration d’un réseau inter-écoles ministérielles.

Par ailleurs, nous fustigeons l’absence d’ambition de la tutelle pour cette école qui, au motif affiché d’une prudence que nous nous garderons de qualifier, conduit notamment à revoir à la baisse le budget d’investissement. Nous serons particulièrement vigilants à ce que les moyens de fonctionnement budgétaires et humains de cette école ne subissent pas à nouveau une évolution négative, qui plus est dans une année où une hausse du nombre d’étudiants fonctionnaires semble envisagée.

Enfin, sur ces aspects budgétaires, comment ne pas évoquer la situation des lauréats de l’examen professionnel 2016, qui, à un mois de la date de début de la formation statutaire, n’ont toujours pas reçu de confirmation ferme et définitive de l’organisation de celle-ci et notamment des modalités de leur prise en charge. Nous ne reviendrons pas ici sur l’ensemble des non-décisions de la DRH qui s’apparente de plus en plus à du mépris pour ces agents. Mais nous aimerions avoir la confirmation que tout est prêt à l’ENTPE pour les accueillir dès le 10 avril.

Je vous remercie.

Abdallah El Hage, Secrétaire général du SNITPECT-FO