Carrières > Statut corps des ITPE > Les portes d’accès à IC1 ou IC2 ont été élargies : avancées 2010

Les portes d’accès à IC1 ou IC2 ont été élargies : avancées 2010

Le nouvel arrêté qui fixe la liste des emplois éligibles à ingénieur en chef du 1er ou du 2nd groupe est sorti le 6 juillet 2010. L’action paie, en voici une nouvelle preuve !

Nous n’arrivions pas à obtenir la sortie d’un nouvel arrêté emploi, alors qu’il devenait nécessaire suite aux réorganisations multiples de cette dernière année.
Le dernier arrêté emplois datait de mars 2009 et était déjà « périmé» depuis le début de l’année pour cause de nouveaux services. C’est dire si le rythme qu’on nous impose est délirant ! Malgré nos demandes incessantes, l’administration reculait, tergiversait, se perdait dans des considérations alambiquées pour retarder notre dossier.

La manifestation du 29 juin, la démonstration de force des ITPE a permis de faire signer un nouvel arrêté emploi le 6 juillet 2010 (hasard du calendrier, le jour même de la CE exceptionnelle d’après 29 juin !).

Même si cet arrêté comporte des incohérences et des manques flagrants, que nous dénonçons immédiatement à l’administration pour lancer la rédaction d’un nouvel arrêté, les avancées obtenues sont considérables et permettent d’aborder les chantiers de fusion sous un meilleur angle. Elles n’auraient pas été obtenues sans le 29 juin. Voici les gains par rapport à l’arrêté de mars 2009 :

Au 1er groupe :
– adjoint à chef de service, à sous directeur ou à un chargé de sous direction en administration centrale sont pleinement éligibles à IC1 (pouvaient être jugés IC2 précédemment)
– délégué territorial d’une délégation à enjeux particuliers, ou chargé de mission d’inspection à la mission interministérielle d’inspection du logement social, (uniquement les chefs de délégation régionale à enjeux particuliers précédemment)
– équivalent d’un directeur adjoint ou adjoint au directeur d’un service déconcentré (n’existait pas précédemment)
– responsable d’un service à enjeux particuliers au sein d’une DREAL, d’un SN, d’une DIR, d’une DIRM, des directions régionales et interdépartementales d’Ile de France (auparavant uniquement service interdépartemental ou interrégional)
– responsable d’un service à enjeux particuliers dans une DDI importante (N’EXISTAIT PAS AUPARAVANT)
– responsable d’un département ou d’une division à enjeux particuliers, rattaché à l’équipe de direction d’un CETE. (N’EXISTAIT PAS AUPARAVANT)

Au 2ème groupe :
– chef de département, adjoint à un chef de département ou à un chef de division à enjeux particuliers en administration centrale (n’existait pas auparavant)
– responsable d’un pôle ou d’une cellule auprès d’un directeur d’un chef de service ou d’un sous directeur en administration centrale (n’existait pas auparavant)
– conseiller auprès d’un directeur, d’un chef de service ou d’un sous directeur en administration centrale (auparavant uniquement chargé de mission ou chef de projet)
– directeur technique, chef de département ou adjoint à chef de département d’un SCN ou d’un EP relevant du ministère.(auparavant uniquement directeur ou directeur adjoint, membre du codir, chargé de mission ou chef de projet auprès du directeur)
– chargé de mission d’inspection à la MIILOS (n’existait pas auparavant)
– adjoint au responsable d’un service à enjeux particuliers dans une DREAL, responsable d’une division à enjeux particuliers dans un service de DREAL (N’EXISTAIT PAS AUPARAVANT)
– adjoint au responsable d’un service à enjeux particulier dans un SN, une DIR, d’une DIRM, ou direction régionale ou interdépartementale d’IDF (N’EXISTAIT PAS AUPARAVANT)
– directeur adjoint de CIFP (n’était pas identifié auparavant)
– adjoint au responsable d’un département ou d’une division à enjeux particuliers dans un CETE (N’EXISTAIT PAS AUPARAVANT)

Les avancées les plus symboliques et les plus considérables sont, pour le 1er groupe, les services à enjeux particuliers dans les DREAL et dans les DDI importantes (auparavant, les seuls IC1 dans les DDI étaient les directeurs ou directeurs adjoints), ainsi que les chefs de département de CETE (auparavant, seuls les directeurs de laboratoire « importants » pouvaient prétendre à IC1, nous avions pu l’étendre à tous les laboratoires lors de l’invasion de la CAP le 25 février).
Pour le 2ème groupe, les avancées les plus importantes sont les postes d’adjoint à chef de service à enjeux particuliers d’un service régional ou interdépartemental, chef d’une division dans un service de DREAL et adjoint à chef de département à enjeux particuliers de CETE.

Nous avons donc ouvert de manière très significative les portes de l’IC, tout en préservant l’attrait de tous les services, y compris les DDI.

Il reste cependant maintenant à obtenir les réajustements des arrêtés emplois des autres ministères, suite aux réformes en cours.

Notre prochain combat, c’est l’augmentation du nombre de postes disponibles, le nombre actuel n’ étant visiblement pas suffisant pour satisfaire les reconnaissances de compétences pour les ITPE

Notre prochain combat, c’est toujours de tirer le corps des ITPE vers le haut !

Télécharge l’Arrêté emploi du 6 juillet 2010.