Domaines d'activités > Domaines des infrastructures > Phares et Balises – sécurité en mer : vers un nouveau recul de l’Etat?

Phares et Balises – sécurité en mer : vers un nouveau recul de l’Etat?

Le 26 juin dernier, la Direction des Affaires Maritimes réunissait les organisations syndicales pour une réunion dont un des points à l’ordre du jour était une réflexion sur le devenir de la signalisation maritime.

Sur le sujet, la présentation s’est voulue rassurante, vantant volontiers cette mission prestigieuse et historique de notre ministère et avisant de la volonté de faire cesser le rabot sur les effectifs des services Phares et Balises.

Deux audits du CGEDD ont été annoncés pour contribuer à l’analyse des missions « phares et balises » ainsi que celles des centres de stockage POLMAR. L’administration a même indiqué qu’aucune décision n’était arrêtée et a affiché le souci de maintien des compétences en la matière et celui d’un bon maillage territorial…

Oui, mais..  dans le même temps, réunion au sommet et inspections CGEDD ont déjà fixé un objectif, semble-t-il: fermer des implantations, y compris des subdivisions Phares et Balises et des centres POLMAR !!

Force Ouvrière rappelle son opposition la plus ferme à toute restructuration arbitraire des subdivisions phares et balises et des centres de stockage POLMAR, qui mettrait en danger la capacité de l’État à agir en cas de crise et qui impacterait défavorablement la vie des agents et la qualité des missions de service public qu’ils exercent.

Force Ouvrière a demandé en urgence une entrevue au DGITM, par courrier du 20 juillet 2017!