Domaines d'activités > Fonction Publique > Réformes des services publics > MAP > Simplification libérale = autoritarisme social

Simplification libérale = autoritarisme social

Un « Conseil de la simplification pour les entreprises » a été créé le 8 janvier 2014 sur décision du Premier ministre, chargé de proposer au gouvernement des orientations de simplification à l’égard des entreprises. Ces sujets de « simplifications » sont issus des décisions MAP. Le 14 avril 2014, 50 premières mesures de simplification à destination des entreprises ont été présentées par ce conseil. 

La première des simplifications semble avoir été de supprimer la concertation préalable : il n’y en a eu aucune avec les organisations syndicales et le gouvernement n’a pas non plus débattu sur celles-ci qui sont d’ores et déjà validées. 

Depuis, le gouvernement a récidivé avec un nouveau train de 50 mesures décidées le 30 octobre 2014 sans aucune concertation préalable.

Retrouve l’analyse détaillée de FORCE OUVRIERE sur ces 50 nouvelles mesures : remise en cause de la médecine du travail, procédures simplifiées, dématérialisations (justifiant ainsi au passage des suppressions de postes publics, de services publics territoriaux, mais aussi dans les organismes sociaux), suppressions de contrôles (y compris fiscaux), dérèglementations nouvelles, et abrogations de normes sociales.