Domaines d'activités > Fonction Publique > Réformes des services publics > MAP > Alerte ! Le ministère signe la mort de la conduite d’opérations bâtiment !

Alerte ! Le ministère signe la mort de la conduite d’opérations bâtiment !

Dans les notes de pré cadrage diffusées par les MEDDE/MLETR pour le dialogue de gestion 2015, une information n’est pas passée inaperçue dans les services: « la mission de conduite d’opérations pour le compte de l’Etat est progressivement arrêtée à l’horizon 2017 »  (BOP UTAH).

Force Ouvrière, par la voix de Laurent Janvier, a posé les questions qui s’imposent dès le Comité Technique des DDI du 30 septembre (voir le compte-rendu) : comment les ministères maîtres d’ouvrage (Justice, Défense, intérieur, Éducation nationale, Culture etc…) ont-ils été associés à cette décision de nos ministères ? Comment une technicité liée au portage de la politique nationale de qualité de la construction, peut-elle être abandonnée?

Force Ouvrière, par la voix de ses représentants en Comité Technique, a dénoncé en CTM budgétaire du 2 octobre ce nouvel acte de déconstruction de l’ingénierie publique (voir la déclaration préalable).

Dès 2010, le ministère avouait à demi-mot qu’il fallait réformer la conduite d’opérations et commencer à réduire les effectifs (voir les plans de réduction d’effectifs de perspectives RH2013).

Et pourtant ! Les préfets de département,  responsables de la politique immobilière de l’État, les ministères hors périmètre RéATE (Culture, Défense, Justice etc..) font appel aux équipes de conduite d’opération des DDT-M et en D-REAL, constituées de professionnels du bâtiment et de l’acte de construire, proches du terrain, experts en procédures complexes, interfaces entre des acteurs aux intérêts parfois divergents.

Certes les ministères pourront contracter des marchés d’assistance à maîtrise d’ouvrage, de maîtrise d’oeuvre, d’OPC, de coordonnateur SPS etc.. mais ne leur manquera-t-il pas cet interlocuteur de proximité en lequel ils pouvaient avoir totalement confiance, la DDT-M ou la D-REAL?

Des équipes de conduite d’opérations qui portent directement les politiques publiques du MEDDE et du MLETR: performance énergétique, qualité acoustique, qualité d’usage, accessibilité, rénovation, qualité du logement…

Le SNITPECT-FO s’insurge contre ce nouveau coup porté à l’ingénierie publique et à la technicité des ministères !

Le SNITPECT-FO reste convaincu que les ITPE peuvent encore construire un parcours professionnel dans le domaine de la construction-rénovation, de la gestion de patrimoine immobilier, de la logistique immobilière. Pour cette raison, il continue de militer pour la publication de postes dans ces domaines, quel que soit le ministère employeur !


Documents liés