Employeurs > Directions Départementales Interministérielles > CT des directions départementales interministérielles (DDI) > CT des DDI du 14 décembre 2017 : Cadeaux empoisonnés cherchent emballages

CT des DDI du 14 décembre 2017 : Cadeaux empoisonnés cherchent emballages

Cadeaux empoisonnés cherchent emballage

Au menu du Comité Technique des DDI du 14 décembre 2017:

– le secrétaire général du ministère de l’Intérieur qui sort du bois quant à ses orientations dans le cadre d’ « Action publique 2022 » pour les services territoriaux de l’Etat…et il y a du lourd concernant les directions régionales et les DDI !

Parmi les options privilégiées à ce stade (rien de décidé…mais tout est dans les tuyaux!)

  • Étendre, aux ministères ne les ayant pas encore subis, les effets de la réforme
    territoriale au niveau régional (rectorats en particulier)
  • Rendre plus modulable la structure des services départementaux en fonction
    des territoires (fusion de DDI ? Intégrations de DDI dans les préfectures?)
  • Renforcer l’interdépartementalité pour gérer la pénurie de compétences « rares »
    (ou devenues rares suite aux saignées en effectifs)
  • Regrouper tous les (derniers) fonctionnaires exerçant au niveau «infradépartemental » en un même lieu (et donc sous une autorité unique?)
  • Verser les personnels exerçant au niveau départemental dans un programme commun (le BOP 333)
  • Transférer les unités départementales des directions régionales sous
    l’autorité des préfets de départements
  • Homogénéiser les statuts (fusions de corps?) des personnels exerçant en DDI et alléger voire remettre en cause le rôle des CAP en renforçant le pouvoir des préfets en termes de gestion des agents

– la structuration administrative actuelle maintenue au 1er janvier 2018 dans le cadre de la mise en place de la collectivité unique de Corse…mais fortes turbulences à craindre dans le cadre du futur « pacte girondin » annoncé par le Premier ministre

le bilan social 2016

– la politique d’accès à internet en phase d’expérimentation

– le décroisement « sécurité routière »

Retrouvez ici le compte-rendu de la FEETS-FO.