Employeurs > Etablissements publics > CEREMA > Cerema : en grève le 6 février contre Cerem’SansAvenir

Cerema : en grève le 6 février contre Cerem’SansAvenir

Cerem’avenir, baisse des effectifs, baisses des budgets, … C’en est trop ! Les OS appellent les agents du Cerema à la grève le 6 février, après avoir rencontré la SG du ministère le 16 janvier 2020.

Pendant 2 heures, les représentants du personnel ont exposé les mesures assassines du  plan Cerem’SansAvenir construit dans le cadre de la rigueur, les mesures occultes du DG, la suppression de pans entiers d’activités, la fragilisation des sites, les effets de la  polarisation, etc.

La SG s’est dit très sensible à la situation du Cerema sur les points suivants :

  • la territorialité menacée par la diminution des effectifs et la polarisation des certaines compétences sur quelques sites,
  • l’expertise publique, menacée à court terme, pour le Ministère et la Nation,
  • la solidarité dégradée avec les territoires démunis en ingénierie (zones blanches),
  • les injonctions contradictoires entre l’accroissement de la présence de l’État et la courbe des effectifs menaçant les petites antennes locales,
  • les risques psycho-sociaux générés par l’historique du service et par Cerem’Avenir,
  • la nécessité d’améliorer les mesures d’accompagnement.

La SG s’est montrée attentive aux constats et aux revendications. Elle s’est engagée à « remonter au créneau » pour obtenir une révision de la trajectoire budgétaire et effectifs.

Synthèse des échanges : les OS n’ont rien obtenu de la part de la SG.

En effet, par le passé, de telles déclarations nous ont déjà été servies et nous connaissons
malheureusement la situation actuelle.

Seule solution :
la mobilisation massive des agents qui peut toujours faire bouger les lignes.

Pour permettre un vrai rapport de force dans les démarches de la SG vis-à-vis du Budget, l’intersyncale CGT-FO-UNSA vous appelle donc à une journée de grève unitaire Cerema le jeudi 06 février prochain !

L’intersyndicale vous aidera à construire cette action. Le blocage des sites, avec photos comme d’habitude, sera de rigueur et des manifestations dans les locaux seront  organisées..
Se sera également l’occasion d’ici là d’intensifier les actions auprès des parlementaires, des élus et de mobiliser la presse locale lors de cette journée.

Retrouve le communiqué intersyndical ici.

 


Documents liés

 ici