Employeurs > Etablissements publics > VNF > L’intesyndicale VNF alerte la ministre et pose ses revendications auprès du DG

L’intesyndicale VNF alerte la ministre et pose ses revendications auprès du DG

L’intersyndicale VNF appelle les personnels à l’action.L’heure est grave pour notre établissement, nos emplois et notre avenir.
Le personnel de VNF fait face à une ligne politique d’austérité imposée par le gouvernement et conduite par la Direction Générale de Voies navigables de France dans une opacité totale. L’intersyndicale a décidé le 3 avril de boycotter l’ensemble des instances représentatives du personnel à compter du 15 avril 2014. Elle estime que les revendications des organisations syndicales portant sur les attentes des personnels ne sont pas entendues et que cette politique conduit inéluctablement vers une attaque de nos missions et par suite logique de nos emplois.
Ces années successives de réductions d’effectifs et de moyens (500 ETP dont 115 ETP en 2014) et cette logique entrepreneuriale mise en place par VNF dégradent le niveau de service et les conditions de travail sans aucune reconnaissance pour le personnel.
L’ignorance du Gouvernement, de notre Ministère, qui ne voit en VNF « qu’une vache à lait » ne devant servir qu’à participer aux 50 milliards d’économies recherchés, nécessite que nous nous mobilisions pour y mettre un frein dans l’intérêt collectif.
Après l’abandon et l’externalisation des missions, un nouveau pas est franchi avec la baisse du niveau de service public.
L’intersyndicale a décidé d’appeler les personnels de VNF à une mobilisation forte pour que la relance de la voie d’eau voit enfin le jour et que l’engagement de son personnel soit reconnu.
Les revendications portées par l’intersyndicale sont :
– des moyens humains et budgétaires supplémentaires nécessaires à la relance de la voie d’eau comme présentés lors des débats parlementaires autour de la loi 2012 –77 relative à VNF,
– un engagement ministériel de l’arrêt des suppressions d’effectifs pour les 3 prochaines années et pour cela l’ouverture dès maintenant de concours pour pourvoir les postes vacants,
– la garantie d’aucune baisse du niveau de service sur l’ensemble des missions exercées par VNF,
– une augmentation des salaires pour l’ensemble des personnels,
– une décision gouvernementale pour la mission Seine-Escaut avec l’attribution d’un budget supplémentaire ainsi qu’une autorisation de recrutement spécifique à ses besoins,
– l’extension de la Nécessité Absolue de Service (NAS) à tous les logements de service après la levée du moratoire en septembre 2015,
– la bonification de 25% par année de travail pour les personnels d’exploitation (C et B) au titre de la pénibilité.
Pour gagner cette bataille, l’intersyndicale appelle à une journée d’actions et de grève le 15 mai 2014 dans le cadre de l’appel intersyndical Fonction publique.
Des assemblées générales intersyndicales seront organisées le 16 mai dans toutes les directions territoriales et au siège pour que chacun se positionne sur une action de grève reconductible à partir du lundi 19 mai 2014 à VNF.
Face au devenir de nos missions, de nos emplois et de nos conditions de travail, une action forte est nécessaire. C’est l’ampleur de cette mobilisation qui déterminera le rapport de force avec le Ministère et VNF.

Dans cet objectif, toutes les organisations syndicales ont fait le choix de se réunir et nous vous appelons à nous rejoindre nombreuses et nombreux pour démontrer que trop c’est trop et que tous ensemble nous disons STOP !

Ensemble dans l’action aux Voies navigables de France.

Retrouve le courrier adressé à la ministre et les revendications au DG de VNF
Courrier adressé à la ministre
Revendications de l'intersyndicale adressé au DG de VNF