Employeurs > Etablissements publics > VNF > VNF: boycott du Comité Techique Transitoire du 19 mars 2014

VNF: boycott du Comité Techique Transitoire du 19 mars 2014

Force Ouvrière a décidé de boycotter le CTT pour les raisons suivantes:
– Incapacité à être consulté sur les orientations en matière de recrutement pour l’année 2014 en raison de l’absence de retour sur le dialogue de gestion 2014;
– Aucun document fourni pour la présentation du budget 2014 ;
– Aucune suite aux questions posées lors des CTT précédents ;

Concernant les orientations en matière de recrutement pour 2014, nous dénonçons le fait que pour la quatrième année consécutive, VNF s’inscrit dans la politique d’austérité qui va à contre-courant du développement de la voie d’eau, instaurant de manière systématique des baisses d’effectifs et de moyens de fonctionnement.

Aucune réponse à une demande récurrente depuis le début d’année de l’ensemble des organisations syndicales : avoir une transparence sur le dialogue de gestion apportant une visibilité sur les suppressions de poste qui auront lieu par Direction Territoriales et au sein des directions du siège.
Force Ouvrière est en attente d’un véritable dialogue social et d’une réelle politique de la voie d’eau accompagnée de moyens humains et financiers nécessaires aux missions tenues par VNF afin d’assurer un véritable service public de qualité rendu à l’usager. Il n’est plus possible de continuer en répartissant la charge de travail des postes supprimés sur le personnel en place et de participer par la même occasion, à l’accroissement des risques psychosociaux.

A ce stade, nous considérons ne pas avoir l’ensemble des moyens réunis pour mener à bien la consultation.

Nous rappelons notre demande lors du dernier CTT d’avoir une définition claire concernant les missions des saisonniers. Sans même l’avoir établie, la DG prévoie dans les futures orientations en matière de recrutement l’augmentation du nombre de saisonniers pour 2014.

En conclusion, les Organisations syndicales représentatives dans l’établissement, dénoncent le manque de respect de l’instance du Comité Technique Transitoire, de ses représentants et par
conséquence du personnel de VNF.