Employeurs > Etablissements publics > VNF > VNF : rencontre DG/DSC du 1er décembre 2016

VNF : rencontre DG/DSC du 1er décembre 2016

DECLARATION PREALABLE DES DELEGUES SYNDICAUX CENTRAUX FORCE OUVRIERE

Force Ouvrière exige que le DG de l’EPA-VNF porte, pour les personnels d’exploitation de l’établissement, un dossier statutaire comparable à celui obtenu par les personnels de maîtrise de la Fonction Publique Territoriale, avec la création de grade C2+ et C3+, et l’augmentation du taux de promotion dans le corps des techniciens.
Nous rappelons que les AES reclassés Chefs d’Équipes doivent percevoir la PTETE et la PSR correspondant à ce grade de reclassement. Toute autre option serait inacceptable pour Force Ouvrière.
Par ailleurs, contrairement à ce que prétendent certains, le reclassement en C3 des Chefs d’équipes encadrants ne résoudra rien, pour preuve les agents recrutés en C2, tout comme leurs collègues C3 peuvent, en vertu du statut, encadrer ou prendre un poste d’encadrement. En outre, la seule possibilité de recruter au niveau C3 sera le tableau d’avancement avec des taux « pro/pro » très insuffisants, ce qui engendrera inéluctablement une vacance structurelle des postes d’encadrement.
En conclusion, Force Ouvrière attend du Directeur Général qu’il prenne les mesures qui s’imposent pour sortir de cette situation abracadabrantesque.
Force Ouvrière dénonce la lenteur avec laquelle l’établissement s’engage dans la mise en place du télétravail et exige que le calendrier soit resserré afin de permettre une mise en oeuvre effective avant l’été 2017.
Force Ouvrière demande un point d’information sur le projet Seine Nord Europe, et plus
particulièrement sur la création de la société de projet.
Concernant l’Indemnité Compensatrice Temporaire (ICT), Force Ouvrière exige que les personnels de l’EPA puissent bénéficier de dispositions analogues à celles des agents en poste en DREAL, qui vont bénéficier d’un maintien de rémunération pour une durée de 7 ans. En tout état de cause, Force Ouvrière exige que les projets de réorganisation actuellement engagés dans les DT soient suspendus tant que les textes relatifs à l’ICT ne seront pas parus, afin que les personnels ne soient pas trompés par des promesses qui n’engageraient que ceux qui les font.
Force Ouvrière s’inquiète à l’occasion du passage récent en CTU-Plénier de projets d’arrêtés-listes, des velléités des Directeurs territoriaux de détruire le socle NAS qui avait pourtant fait l’objet, après de dures négociations, d’un accord signé dans ces murs.
Concernant GBCP, Force Ouvrière tient a vous rappeler que le CHSCT Central qui s’est tenu le 24 novembre dernier n’a pas rendu d’avis sur le projet présenté, eu égard à l’absence de réponses aux nombreuses questions que nous avons posées concernant les impacts RH. Force Ouvrière exige que des instructions soient données sans délai aux Directeurs Territoriaux afin que de véritables concertations soient enfin engagées sur ce dossier.
Dans toute cette morosité, Force Ouvrière a pris connaissance avec une satisfaction teintée d’étonnement de la décision que vous avez signée le 31 octobre 2016 relative aux bonifications territoriales d’ISS, en réponse à notre revendication.
Enfin Force Ouvrière dénonce la très grande opacité dans laquelle a été réalisée l’harmonisation des coefficients ISS des groupes 2 et 3, avec une note de gestion à peine approuvée et déjà mise au panier, des tableaux tronqués concernant le groupe 2, des baisses d’ISS pour les entrants à titre de cadeau de bienvenue, et pour couronner le tout une réunion dite de concertation qui se limite à une simple information sur les coefficients attribués, sans aucune discussion possible.

Retrouve le compte-rendu FO de la réunion DG/DSC du 1er décembre 2016 !