Employeurs > Etablissements publics > CEREMA > Dialogue social au CEREMA > Comité technique du Cerema du 19 octobre : déclaration pour FO d’un agent de la Dter Ile de France

Comité technique du Cerema du 19 octobre : déclaration pour FO d’un agent de la Dter Ile de France

Emmanuel, Jean, Vanessa, Philippe, Chrystèle, Véronique, Estelle, Lydia, Cécile, Charles, Maguette, Agnès, Samuel, Thomas, Lionel, Sibylle, Hugues, Adrien, Teddy, Tristan, Phalkun, Victor, Mireille, Emmanuel, Margaret, Sylvie, Maxime, Philippe, Frédéric, Marie, Rémi, Gérald, Alain, Jean, Laurence, Amélie, Romain, Khalil, Raphaël, Pascal, Thierry, Jean Philippe, Fabrice, Eddy, Philippe, Daniel, Dominique, Cédric, Anil, Mamadou, Boris, Abderrahim, Casimir, Stéphane, Antoine, Javid, Bruno, Kattia, Maxime, Salim, Fabrice, Christophe, Frédéric, Ludovik, Frédéric, Jean-François, Mylène, Ludovic, Guillaume, Stéphane, Emilie, Alain, Thierry, Aurélien, Armelle, Valérie, Camille, Dan, Philippe, Damien, Bruno, Ulrich, Jérôme, Salim, Guy, Didier, Isabelle, Yvon, Nicolas, Julien, Marion, Catherine, Sophie, Hervé, Emmanuel, Ludovic, Murielle, Pascal, Evelyne, Guillaume, Céline, Delphine, David, Jérémie, Jean-François, Clément, Didier, Corentin, Cédric, Gildas, Mélanie, Nicolas, Marion, Benjamin, Kévin, Dominique, Antoine, Stacy, François, Jean-Paul, Jean-Luc, Nathalie, Alexis, Christelle, Amélie, Julie, Sara, Laurent, Justine, Thomas, Camille, Laurent, Isabelle, Elise, Guillaume, Philippe, Emmanuel, Isabelle, Alexandre, May-Bao, Juan José, Bernard, Véronique, Julien, Fabrice, Mathieu, Laura, Laurent, Steven, Géraldine, Stephan, Philippe, Cyrile, Amor, Rachida, Ayodélé, Jérôme, Florencio, George, Sabine, Virginie, Céline, Philippe, Eric, Alain, Louis, Serge, Marie-Agnès, Claudine, Isabelle, Sophie, Patricia, Rachida, Evelyne, Nathalie, Antoine, Tabatha, Isabelle, Fatima, Alexandra.
180 prénoms, 180 personnes et non 180 ETP !!!
180 personnes et non 180 variables d’ajustement !!!
Ces 180 personnes font un travail formidable malgré tous les errements du Cerema (décisions arbitraires, manque de moyens flagrant, manque de reconnaissance, stratégie inexistante et pilotée uniquement par le chiffre, etc.). Ces 180 personnes passionnées se démènent depuis maintenant près de 4 ans pour que le navire Cerema flotte et ne coule pas. Ces 180 personnes sont unanimement reconnues sur leur territoire par les services de l’Etat, la SNCF, la RATP, la SGP, l’IFSTTAR, l’ASCQUER, l’ASQPE, les sociétés d’autoroute, le CSTB, les conseils départementaux de l’Ile de France, la ville de Paris, les communautés de communes et autres communes, et même par les autres directions du Cerema. Ces 180 personnes sont dévouées et pallient pour la bonne marche du service à toutes les réductions d’effectif devenues monnaie courante au sein du Cerema. Ces 180 personnes font tout pour que le Cerema puisse rayonner sur le territoire vaste, stratégique et en pleine mutation qu’est l’Île-de-France.
Et c’est à toutes ces personnes que vous avez annoncé de façon brutale, incompréhensible et indigne la fermeture de leur service dans 2 ans sans aucune explication qui résiste à toute logique. Si vous pensez que les sentiments cordiaux que vous adressez à chacun d’eux leur sont utiles pour faire face à ce coup de poignard, ne vous méprenez pas, ils ne le sont pas ! Si vous pensez que la réunion du comité technique était plus importante que leur avenir, ne vous méprenez pas, elle ne l’était pas ! Si vous pensez que faire cette annonce d’abord en réunion des cadres était judicieux, ne vous méprenez pas, ce n’était pas le cas !
Alors, Monsieur le directeur général, quelles raisons allez vous encore servir aux agents pour justifier un tel choix totalement dénué de sens ? Ces agents se retrouvent-ils victimes d’une revanche personnelle ? Qu’ont fait ces agents pour mériter un tel dédain, un tel mépris et un tel avenir aussi sombre ? Leur seule erreur serait-elle d’être sous la taille critique d’une direction ou en dessous d’un autre indicateur farfelu dont vous avez le secret ?
Monsieur le Directeur Général, peu importe la pression que vous subissez, votre seule mission doit être de protéger les agents du Cerema, c’est vous qui l’avez choisi. A force de vous rouler par terre et de rédiger notes sur notes, vous avez sans doute oublié que ce sont les agents qui font le Cerema et non le contraire …
Mais ne vous trompez pas ! Les agents de la DTer IdF et les agents de tout le Cerema ne se laisseront pas faire. Ils se battront sur tous les fronts pour contrer ces mesures de sabordage et vous faire renoncer à ce projet indigne.

Télécharge cette déclaration préalable FO ors du CTE du 19 octobre 2017.


Documents liés