Employeurs > Ministère de l'Ecologie > CTM > CTM du 6 juillet 2017 : Express inFO, ce qu’il faut retenir du CTM

CTM du 6 juillet 2017 : Express inFO, ce qu’il faut retenir du CTM

Le CTM des ministères de la Transition Écologique et Solidaire et de la Cohésion des Territoires est convoqué ce jour à l’hôtel de Roquelaure, avec au programme:

  • Point n°1 : Mise en œuvre du PPCR pour certains corps de l’aviation civile AC dans le cadre du protocole social DGAC (pour avis)
  • Point n°2 : Mise en œuvre du PPCR pour le corps des chargés de recherche et directeurs de recherche (pour avis)
  • Point n°3 : Dispositif de référent déontologue (pour information)
  • Point n°4 : Nouveau portail du Service des Retraites de l’Etat (SRE) sur la retraite dans le cadre de l’espace numérique sécurisé de l’agent public (ENSAP) (pour information)

En la présence annoncée des ministres à son ouverture, FO n’a pas manqué de les interpeller sur les sujets chauds du moment!

Retrouvez ci-après la déclaration préalable FO .

Après avoir reçu les organisations syndicales le 29 juin dernier, les Ministres Hulot et Borne étaient présents à l’ouverture d’un comité technique ministériel exceptionnellement convoqué à l’Hôtel de Roquelaure. Le ministre Mézard étant quant à lui représenté par son cabinet.

« Donnez nous un peu de temps pour vérifier les marges de manœuvre. Ce dialogue social, on va le faire vivre, on va le structurer… ». Sauf qu’à voir les réponses apportées – ou pas ! – par son administration dans la suite des débats, on peut d’ores et déjà être inquiets quant à la suite des événements !

Les inflexions sont attendues depuis maintenant trop longtemps pour que les réponses tardent !
FORCE OUVRIERE exige donc des propositions d’actions dès la rentrée, Nicolas Hulot reconnaissant être conscient que la mise en œuvre de ses politiques ne va pas sans la satisfaction de nos revendications.

Force Ouvrière continuera à porter sans attendre ses revendications pour les agents auprès des nouveaux ministres, y compris en matière de sécurité routière, en exigeant la mise en place de garanties collectives de maintien en sur-effectif des agents « non volontaires » pour être transférés au ministère de l’Intérieur au moins équivalentes à celles du ministère de l’Agriculture à l’occasion du transfert des effectifs « environnement » !!!

Pour fermer la porte au traitement au « cas par cas » et ne pas livrer les agents à l’arbitraire et la mise en concurrence entre eux!

Retrouve la synthèse des échanges dans l’Expres inFO !

Et pour plus de détails sur les échanges, le Décrypt inFO CTM 6 juillet 2017 .