Employeurs > Ministère de l'Ecologie > CTM > TRAHISON et MEPRIS envers les ITPE qui appellent à la REACTION des ingénieurs

TRAHISON et MEPRIS envers les ITPE qui appellent à la REACTION des ingénieurs

Les enseignements issus d’un CTM budgétaire qui fera date : TRAHISON et MEPRIS envers les ITPE qui appellent à la REACTION des ingénieurs !!!

  • Le 29 juin 2016, les ITPE étaient en action à la Défense et à Roquelaure
  • Le 26 septembre 2016, les ITPE étaient en action au pied de la DGAFP pour défendre la spécificité des ingénieurs et leurs ministères techniques
  • En décembre 2015 et en juin 2016, les ITPE ont reçu des engagements formels de leurs ministres pour porter un projet ambitieux pour leur corps

Trois mois jour pour jour après notre mobilisation du 29 juin, le CTM budgétaire s’est soldé par un constat édifiant :

  • Aucune ministre présente autour de la table…les agents et les ITPE apprécieront !
  • Aucune ébauche de réponse à notre courrier d’alerte du 13 juillet 2016 adressé aux ministres
  • Aucune annonce, d’aucun ordre, pour le corps des ITPE, principal corps d’encadrement supérieur du ministère !

la-grise-wBilan : le « projet ITPE » n’existe plus aux yeux de nos ministres, la réforme statutaire disparaît de l’agenda social ministériel !

Cette trahison vient s’ajouter à un bilan déjà très lourd pour le corps des ITPE et la filière technique en général :

  • Suppression d’un cycle annuel de mobilité dès 2017 avec ses nombreux impacts sur notre gestion et notre CAP
  • Bascule au RIFSEEP début 2018
  • Application stricte du « PPCR A-type administratif » aux ITPE

Cette trahison et ce mépris profond appellent notre réaction !

CTMAu delà des attaques sans précédent contre notre gestion au quotidien, c’est l’existence du corps des ITPE et l’ingénierie de l’État en général qui est en danger ! Face aux engagements non tenus par nos ministres, la colère des ITPE éclate comme a pu le voir la nouvelle secrétaire générale de nos ministères aujourd’hui.

Le SNITPECT-FO soutient toutes les actions lancées par ses sections et continuera à défendre pied à pied ses revendications pour l’aboutissement d’un projet global vital pour l’avenir du corps.

A Paris, le 29 septembre 2016

 


Documents liés

 CTM