Retraites : #MakeOurRETRAITEGreatAgain

Les ITPE ont participé en nombre aux côtés des autres fonctionnaires, salariés et étudiants à la journée d’action syndicale du 19 janvier 2023 exigeant le retrait du projet de loi sur la réforme des retraites.

Le SNITPECT-FO appelle à poursuivre cette dynamique dans la semaine, et à la  mobilisation et à la grève pour la journée du 31 janvier.

Cet engagement collectif redémontre s’il le fallait notre attachement à un corpus de valeurs : la liberté de choisir son parcours, ici jusqu’à la fin, la solidarité avec l’ensemble des travailleurs et notamment les plus précaires, la défense du service public et des vrais enjeux qui devraient nous mobiliser, à commencer par se mettre en ordre de bataille pour faire face au dérèglement climatique et ses impacts.

Liberté de choix

Pour les ITPE, ce projet de réforme vient entraver la liberté de choix dont chacune et chacun d’entre nous peut disposer pour ce qui le concerne entre le temps personnel, les ressources financières et l’intérêt professionnel. Dans le cas le plus favorable pour un membre du corps (entrée à l’ENTPE à 20 ans, 43 annuités acquises à 63 ans), le projet de réforme oblige à un départ à 64 ans. Celles et ceux, contraints ou par choix, qui poursuivaient au-delà de 63 ans verront également leur pension baisser à âge égal de départ en retraite en décalant le moment d’application d’une éventuelle surcote.

La solidarité

Ce projet de reforme est profondément injuste.
En se comparant au sein du corps, avec les autres cadres du public ou du privé, ou avec l’ensemble des salariés, notamment les plus précaires, le constat est le même, tout vise à :

  • diminuer les pensions et retraites dans le futur ;
  • ne pas augmenter les rémunérations dans le présent ;
  • s’attaquer ainsi d’abord à celles et ceux dont le service public est la seule richesse, et qui avec le report à 64 ans auront droit à la retraite des morts,
  • s’attaquer à tout ce qui fonde notre système par répartition et à la rémunération à vie à laquelle ont encore accès les fonctionnaires sous statut.

Avoir encore un cadre de vie demain à partager

Le SNITPECT-FO défend les principes d’un service public permettant de préserver et aménager notre cadre de vie commun. Dès la fin des années 80, nous avons œuvré résolument à intégrer les dimensions environnementales dans toutes leurs facettes.
L’urgence climatique est telle aujourd’hui que préserver notre cadre de vie nous intime depuis bien années de mobiliser toutes les ressources nécessaires à ce qu’il soit, non plus agréable, mais  vivable.

Justice sociale et accès aux services publics en sont deux conditions nécessaires.

Tout le contraire de ce projet du Gouvernement actuel qui n’offre pour horizon que le renforcement des inégalités et des tensions sociales.

Pour toutes ces raisons, le SNITPECT-FO appelle à poursuivre et amplifier le mouvement lancé le 19 janvier dernier !

Partager