Carrières > CAP > Du paritarisme à l’autoritarisme : la nouvelle gestion des recrutements externes par le DRH

Du paritarisme à l’autoritarisme : la nouvelle gestion des recrutements externes par le DRH

Mise en minorité et à court d’arguments pour tenter de justifier des recrutements externes contournant les règles de publication des postes (que l’administration fixe elle-même!), le DRH n’aura eu d’autres choix pour faire entendre sa voix que de recourir à l’autoritarisme … a posteriori !

Arguant que les CAP ne donnent que des avis et que le DRH décide, l’administration semble avoir perdu tout sens politique en décidant de rompre le dialogue social et de publier des résultats, plus d’une semaine après la CAP, affichant des recrutements externes en détachement qui seront le seul « fait du prince ».

Potentats locaux exerçant des pressions sur l’administration ou volonté centrale de consommer un Schéma d’Effectifs et de Recrutement Ministériel (SERM) à tout prix et par tous les moyens (de peur de le voir rabougri à défaut d’avoir la force de conviction pour le défendre dans les discussions interministérielles) le résultat est le même pour les agents des corps ministériels :

  • certains voient leurs postes supprimés ou leurs services fermés quand des recrutements externes contournant les règles sont prononcés !
  • les chefs de service voisins, qui, eux, ont eu et verront encore leurs plafonds d’emploi réduits pour l’an prochain, et qui ne peuvent plus recruter à l’extérieur de leur service depuis plusieurs CAP, sauront aussi apprécier.

Cette démonstration navrante de contournement des règles, par l’administration même qui les édicte, vient s’ajouter à une longue liste de pratiques déviantes des services, cautionnées par la DRH, mettant ainsi en grave danger la mobilité ministérielle.

Retrouve la liste de ces services qui trichent, suite à la CAP du 29 novembre.

Pour tout projet de mobilité ou si tu as été confronté récemment à ces mauvaises pratiques lors d’une récente expérience, contacte un élu à la CAP.