Carrières > Charte de gestion > Les élus à la CAP se battent pour la progression individuelle et collective

Les élus à la CAP se battent pour la progression individuelle et collective

La défense des cas individuels, tant pour une mobilité, un recours sur notation-évaluation, une titularisation, une demande de détachement ou une promotion, fait l’objet d’un débat souvent intense en CAP.

Grâce à cette confrontation d’autant plus importante que les situations sont complexes, non seulement les élus à la CAP aident les ingénieurs des TPE à résoudre leurs équations personnelles, mais en plus ils font évoluer les règles de gestion et même les fondements du corps des TPE. Ils ont ainsi obtenu la réouverture du chantier statutaire en 2009 !

C’est aussi grâce à la présence du SNITPECT en CAP avec des élus identifiés, disponibles et présents, à l’écoute des ingénieurs des TPE et ayant une parfaite connaissance des dossiers individuels, seuls à même d’assurer une défense pertinente, que des sujets comme celui du traitement de l’ISS par certains chefs de service ou du harcèlement moral peuvent être évoqués.

La CAP des ingénieurs des TPE n’est pas une chambre d’enregistrement : de nouveaux progrès sont possibles, comme par exemple le recours en CAP sur le coefficient individuel pour l’ISS ou l’évolution des règles de mobilité avec la restructuration des services.

Laisser un commentaire