Carrières > Evolution professionnelle > Ma mobilité en 5 étapes

Ma mobilité en 5 étapes

De la recherche de poste à la CAP, quelques rappels et conseils simples pour me guider dans ma démarche de mobilité…1.Je définis mon projet professionnel
_ 2.Je recherche un poste
_ 3.Je postule sur un ou des poste(s)
_ 4.Je prépare la CAP
_ 5.Je suis affecté sur mon poste

#1<-]

Je définis mon projet professionnel

Quelque soit mon poste actuel, je peux opérer une mobilité dans des structures très diverses et selon différents choix de construction de carrière.

Je peux envisager des postes au sein du MEEDDAT ou d’un autre ministère, au sein des services de la fonction publique territoriale (FPT) voire de la fonction publique hospitalière (FPH), au sein d’établissements publics, ou encore dans le privé.

Selon l’organisme d’accueil, je serai positionné en position d’activité (position normale d’activité (PNA) ou mise à disposition), en détachement ou en disponibilité (voir rubrique [essaimage).

Ma construction de carrière suit en général 4 grands profils : généraliste, généraliste de domaine, spécialiste ou expert.

Je peux demander conseil sur mon orientation à la direction des ressources humaines (DRH) du MEEDDAT, auprès du chargé de mission des ingénieurs TPE de 1er niveau (Cécile Petit Le Brun) ou de 2ème niveau (Thierry Durieux). Le chargé de mission pourra aussi m’indiquer si mon choix de carrière est cohérent en vue d’une promotion future.

Je peux aussi demander conseil à un représentant du personnel à la CAP (voir ses coordonnées), qui portera un regard neutre et avisé sur mes interrogations.

#2<-]

Je recherche un poste

Mieux vaut prévenir mon service que je suis susceptible de quitter mon poste, afin qu’il puisse organiser sereinement mon départ et mon remplacement (en publiant mon poste à l’avance).

J’appuie ma recherche au sein de la fonction publique d’Etat sur les listes qui sont publiées 3 fois par an par l’administration (nous les mettons en ligne à la rubrique [postes vacants) et qui présentent la plupart des postes vacants ou susceptibles d’être vacants dans les différents ministères.

Hors ministères, les postes vacants sont publiés en général directement par chaque organisme. La Gazette des Communes et le CNFPT regroupent des offres d’emploi au sein de la fonction publique territoriale.

Une fois le repérage terminé, je sollicite un entretien avec le service envisagé pour avoir des précisions sur le poste et valoriser mon éventuelle candidature. En général je dois fournir un curriculume vitae (CV), parfois mes dernières notations, voire une lettre de motivation.

Je me renseigne très précisément sur le contenu du poste (je demande impérativement une fiche de poste), sur le contexte du poste (est-il prévu une évolution des missions, des enjeux, des acteurs?), sur l’environnement général (par exemple le mode de management appliqué) et sur les conditions d’accueil (salaire et indemnités, congés et RTT, etc.).

#3<-]

Je postule sur un ou des poste(s)

Pour les postes en position d’activité, je postule officiellement sur un ou plusieurs poste(s) en remplissant un formulaire PM104 (il est téléchargeable ci-contre). Je le transmets à mon chef de service pour avis (un avis défavorable doit être motivé). Il le transmet à son tour au chef du service d’accueil qui émet un avis et établit un classement des différentes candidatures exprimées.

Pour les autres positions, je lance une procédure de demande de détachement ou de disponibilité (voir rubrique [essaimage).

Lorsque je suis intéressé à la fois par un poste en position d’activité et un poste en détachement ou disponibilité, l’administration me demande de faire un choix entre les 2 postes avant la date de la CAP.

#4<-]

Je prépare la CAP

Je contacte mon représentant du personnel à la CAP (voir [ses coordonnées), pour lui présenter mon cas avant la CAP.

Je peux contacter n’importe lequel des 12 représentants du personnel du SNITPECT, quelque soit son grade, son domaine de compétences et sa localisation.

Si des difficultés sont pressenties (ex : avis défavorable motivé par une durée de poste trop courte), je lui fournis tous les arguments qui lui permettront de défendre au mieux mon dossier le jour de la CAP. Il peut s’agir d’arguments personnels ou professionnels.

La CAP est le lieu de prise en compte des situations individuelles face à la gestion administrative des dossiers.

Pour les postes en position d’activité, la CAP va valider ma mutation, à partir du croisement de mes choix de postes et l’avis et le classement émis par les services demandés.

Pour les postes en détachement ou en disponibilité, la CAP est informée des départs qui ont déjà été validés par l’administration et de ceux qu’elle a l’intention de refuser. Cela permet de ne pas ralentir les procédures de détachement ou de disponibilité qui ne posent aucun problème. En cas de difficultés, cela permet aux représentants du personnel de défendre les camarades concernés en CAP.

La charte de gestion des ITPE rappelle les règles appliquées par l’administration en matière de mobilité, de promotion, etc. (elle est téléchargeable ci-contre)

[#5<-]

Je suis affecté sur mon poste

Les affectations pour des postes en position d’activité se tiennent au 1er mai, 1er septembre ou 1er janvier (cf dates clés…). Un effet différé ou un effet anticipé de 1 à 3 mois est possible s’il a été acté lors de la CAP.

Les affectations en détachement ou disponibilité prennent effet à tout moment. La procédure prend 3 mois en moyenne.

Laisser un commentaire