Carrières > Rémunérations > Généralités sur les rémunérations > La prime exceptionnelle… ou le cadeau empoisonné !

La prime exceptionnelle… ou le cadeau empoisonné !

FO interpelle le ministreLors du dernier CTPM, Jean-Louis Borloo a annoncé qu’une prime exceptionnelle de restructuration de service de 250 € allait être versée aux agents de l’administration centrale comme à ceux des services déconcentrés.

Une note d’application de cette prime dans les services déconcentrés a été adressée mardi 27 octobre aux chefs de service : elle est purement scandaleuse ! Non seulement elle oublie des services entiers comme les CETE, le SETRA, les SN (réorganisation des missions régaliennes), la DIRIF, etc., mais elle exclut certains agents suivant des motifs tout à fait arbitraires : pas de prime si tu es dans l’administration depuis moins d’un an (quel signal positif donné aux jeunes recrues !!), pas de prime non plus si tu as la malchance d’avoir un conjoint qui travaille dans le même service (à croire que c’est une prestation familiale !), pas de prime enfin si ton poste budgétaire en DDEA est rattaché au MAAP et pas au MEEDDM…

Le SNITPECT-FO est immédiatement monté au créneau pour dénoncer ces injustices, par l’intermédiaire de la FEETS-FO. La FEETS-FO a interpellé le ministre dans un courrier téléchargeable ci-contre à gauche.

A ce jour pas de réponse. Nous sommes à nouveau intervenus à ce sujet en groupe d’échanges hier et nous interviendrons encore lors du CTPM prévu le 17 novembre.

Même si nous sommes très critiques vis-à-vis de ce type de primes – ce n’est que de la poudre aux yeux, sans lendemain, censée consoler les agents et faire passer la pilule des réformes, de surcroît d’un montant ridiculement bas au regard de ce que vivent les agents – et que notre priorité est à l’amélioration statutaire et indemnitaire pérenne, nous considérons qu’il en va de la responsabilié du ministre de vérifier que ses « largesses » ne soient pas synonymes d’injustices et de malaises supplémentaires…

En matière de malaise, nous rappelons notre inquiétude vis-à-vis de la mise en place effective des nouveaux coefficients géographiques de l’ISS, car les textes ne sont toujours pas parus !!

Laisser un commentaire


Documents liés