Carrières > Rémunérations > Régimes indemnitaires - PSR - ISS > Dérogation au RIFSEEP : encore un arbitrage perdu par nos ministres !

Dérogation au RIFSEEP : encore un arbitrage perdu par nos ministres !

Le SNITPECT-FO se bat depuis son congrès 2014 contre l’imposition du RIFSEEP à tous les corps de la fonction publique, au contraire d’autres organisations syndicales réclamant la même peine pour tout le monde.

En juin dernier, les ministres portaient un projet stratégique pour le corps des ITPE comportant la mise en place d’un régime indemnitaire rénové.

Quelques jours plus tard se tenait une réunion interministérielle d’arbitrage sur les demandes de dérogation au RIFSEEP émanant de plusieurs ministères.

Secret de polichinelle depuis lors, la décision issue de cette RIM vient d’être confirmée par la Secrétaire Générale, par un courrier du 6 septembre 2016 adressé à toutes les fédérations. Seule Force Ouvrière a milité activement pour cette demande de dérogation qui concernait les corps techniques et d’exploitation, qui n’étaient pas soumis à la PFR.

Victoire partielle pour FO qui obtient un régime ad’hoc pour les corps DGAC et la dérogation pour les corps exploitation.

Le SNITPECT-FO continuera de se battre pour que le régime rénové vers lequel doivent basculer les ITPE en 2018 ne soit pas l’usine à gaz inégalitaire tel qu’a été imaginé le RIFSEEP par ses chantres à la DGAFP et pour que nos revendications issues du congrès annuel soient satisfaites (voir notre cahier de revendications).

Après le passage forcé à deux cycles de mobilité, cette nouvelle négation des spécificités techniques de nos ministères interroge désormais sur la réelle capacité de nos ministres à défendre une expertise publique pérenne et de qualité pour élaborer et porter leurs politiques publiques.