Carrières > Statut corps des ITPE > Projet de fusion des corps d'ingénieurs 2011/2012 > Les Inspecteurs des Affaires Maritimes vont devenir des Ingénieurs des TPE

Les Inspecteurs des Affaires Maritimes vont devenir des Ingénieurs des TPE

Alors que l’ensemble des syndicats demandent du sens et de la cohérence sur les projets de fusion, l’administration répond par des décisions décousues et précipitées.Lors d’un groupe d’échanges du jeudi 19 mai, la DRH a abordé la question de l’avenir des inspecteurs des affaires maritimes.

La disparition de ce corps a été décidée – comme celle du corps des contrôleurs des affaires maritimes – et les agents seront répartis pour moitié dans le corps des attachés administratifs et pour moitié dans celui… des ingénieurs des TPE.

Ce corps comprend 160 agents. La décision est hautement symbolique à plusieurs titres:

– encore une fois, l’administration motive sa décision par le seul souci de réduire le nombre des corps, sans se soucier de la cohérence du résultat

– encore une fois, l’administration décide d’autorité de rapprocher les ITPE d’un corps que les ITPE ne côtoient pas au quotidien (et elle écarte ceux qu’ils côtoient, comme les IIM et les ingénieurs de l’aviation civile)

– pour la première fois, l’administration considère que la qualification d’ingénieur n’est pas une condition sine qua non

(L’administration est en train de désavouer notre identité même d’ingénieur. Rappelons que tous les ingénieurs des TPE n’ont bien évidemment pas le diplôme d’ingénieur mais ils sont tous des ingénieurs, et que le dosage actuel entre les différents types de recrutement est un équilibre qui a fait ses preuves et doit être conservé.

Rappelons aussi que, de son côté, le MAAPRAT est en train d’intégrer dans le corps des IAE des centaines de personnels sans condition de formation initiale scientifique ou technique…)

– pour la première fois, l’administration dévoile sa vision du futur corps: un corps par filières, recruté sur des écoles totalement distinctes, c’est-à-dire un cadre d’emploi

En effet, alors qu’elle supprime les corps des affaires maritimes, l’administration est en train de créer une toute nouvelle école « d’excellence » dédiée aux affaires maritimes, l’ENSAM.

A la question « à quoi va servir cette école quand les inspecteurs auront fusionné avec les ingénieurs? », l’administration a répondu jeudi: « à former la filière affaires maritimes du corps d’ingénieurs ».

Autrement dit, alors que NOUS pensons que le chantier de la formation initiale du futur corps fusionné est un chantier colossal, qui doit se prononcer sur le contenu de la formation aussi bien que sur les écoles de formation, l’administration a déjà établi son schéma : on colle les différents corps actuels, on les transforme en filières d’un cadre d’emploi, on ne change rien à leurs écoles et à leurs formations, et voici le nouveau corps !

A un détail près : ce n’est pas la définition d’un corps !
_ Un corps doit avoir une cohérence et répondre à un besoin clairement établi.
_ Les ITPE ne pourront adhérer à un projet de fusion des corps qu’à cette condition.

Comment peut on voir d’un côté une ministre qui affirme avoir un projet ambitieux pour son ministère, et de l’autre une DRH qui n’a aucun projet pour le corps technique majoritaire du ministère ?

Laisser un commentaire