Carrières > Statut corps des ITPE > Projet de fusion des corps d'ingénieurs 2011/2012 > Nathalie Kosciusko-Morizet interpellée par le SNITPECT-FO…

Nathalie Kosciusko-Morizet interpellée par le SNITPECT-FO…

Alors que la ministre organisait, avec son homologue de l’Agriculture, un colloque sur « L’ingénieur et l’action publique », paradoxalement réservé aux IPEF, une délégation du syndicat a pu l’interroger sur l’avenir des 10500 ingénieurs qui doivent être fusionnés en un seul corps d’ici fin 2012.Après le discours de clôture, cette délégation du SNITPECT-FO a obtenu un échange avec la ministre, et pu ainsi lui faire le récit de la réunion du 30 septembre sur le projet de fusion des ingénieurs.

A savoir : des propositions indécentes de l’administration (projet régressif sans aucun sens), sept organisations syndicales à l’unisson pour rejeter ce projet et cette méthode de travail, une traduction de ce refus massif par l’expulsion de l’administration (DRH) hors de la salle de réunion ! Et pourtant Force Ouvrière n’est pas hostile au principe même de fusion, à condition de suivre une ambition réelle (cf. nos propositions) …

La ministre s’est montrée à l’écoute de notre inquiétude et ouverte à la proposition de monter un chantier de réflexion sur la place et le rôle de l’ingénieur à l’Etat, qui serait le socle préalable des travaux sur la fusion.

Elle a demandé à son directeur de cabinet adjoint de se charger du suivi de ce dossier. C’est un point important car le pilotage par les DRH a montré ses limites; le projet préparé par ces DRH (à découvrir ici) et présenté le 30 septembre n’est qu’un projet de « gestionnaire », destiné à réduire les coûts et faciliter le travail des DRH, sans autre ambition.

Reste à voir si ces paroles prometteuses seront suivies d’effet. Nous y serons très attentifs ! Sans quoi nous n’hésiterions pas à multiplier ce type d’interpellations au plus haut niveau.

Laisser un commentaire