Domaines d'activités > Fonction Publique > Réformes des services publics > RGPP > « Le train de la RGPP s’apprête à percuter celui de la LOLF ! »

« Le train de la RGPP s’apprête à percuter celui de la LOLF ! »

C’est en ces termes que M. Rodet, membre de la commission des finances de l’assemblée nationale, commente la présentation du rapport « articulation entre la LOLF et les réformes de l’organisation de l’État ».Le SNITPECT l’écrirait, on crierait au scandale! Mais ce sont des députés en commission de l’assemblée nationale qui le disent : les logiques LOLF et REATE (RGPP) sont verticales et transversales, et donc forcément en conflit à un moment donné.

Ainsi, vouloir au niveau départemental gérer globalement les crédits et les effectifs éloigne de l’esprit de la LOLF, qui veut pouvoir rendre compte des dépenses programme par programme. On doit ainsi inventer des « machines infernales » à la fiabilité douteuse, pour tenter d’obtenir la quadrature du cercle.

Encore une injonction contradictoire ? faites de l’horizontal, mais verticalement ! Résultat, selon ces mêmes députés :

« un grand désordre semble régner, accompagné d’une démotivation des fonctionnaires les plus actifs et les plus capables. N’assistons nous pas au délitement de la vie administrative, et de ce fait à un appauvrissement de la culture et de l’action de l’Etat ? dans certaines directions administratives, les responsables ont même le sentiment de ne plus être chargés de trouver des solutions aux problèmes mais des problèmes aux solutions. »

« les crédits arrivent par petites tranches, ce qui ôte toute efficacité au dialogue de gestion »

« le système administratif se bloque ».

Même les préfets sont dans la souffrance ! En particulier, chorus est montré du doigt.

« si les réformes ne sont pas pilotées différemment, on court à la catastrophe ».

Certes, et ce n’est pas faute d’avoir tiré le signal d’alarme. Ainsi, si même les élus républicains s’en émeuvent, peut-être nos alertes pourront elles être entendues et les mesures correctives mises en œuvre avant le crash.

Laisser un commentaire