RGPP et gestion de crises

Le morcellement des responsabilités publiques lié à la décentralisation et la
suppression en cours des services techniques et territoriaux de l’État s’opposent à une réponse efficace et coordonnée des services publics
En ce début 2009, les épisodes neigeux et de tempêtes démontrent les grandes difficultés des services publics chargés des routes : en ayant brutalement décentralisé l’essentiel du réseau routier au conseils généraux, a minima en terme de moyens, sans leur offrir la possibilité d’accéder aux compétences scientifiques et techniques et maintenant en détruisant ses propres compétences en ingénierie, l’État a morcelé les responsabilités et a réduit considérablement la capacité d’intervention opérationnelle publique.

L’État est aujourd’hui incapable de coordonner et de piloter la mise en oeuvre d’une réponse globale de la part de différents maîtres d’ouvrages (collectivités – directions interdépartementales des routes) éparpillés et aux organisations et moyens différents et disparates.

Lire (ci-contre à gauche) l’intégralité du communiqué de la FEETS-FO.

Laisser un commentaire