Domaines d'activités > Réseau scientifique et technique > Nouvelle réunion avec la DRI sur le devenir des CETE

Nouvelle réunion avec la DRI sur le devenir des CETE

Le 1er décembre 2009 s’est tenue une nouvelle réunion entre la DRI et les syndicats, selon le calendrier serré de concertation mis en place jusqu’au début d’année prochaine.

A l’issue de cet échange, nous ne pouvons que constater l’effort de transparence et d’écoute de la DRI, mais aussi regretter un rythme trop lent de traduction concrète dans les documents produits ! Le retard pris pendant des mois à privilégier les questions de forme aux questions de fond est dur à rattraper, mais c’est pourtant capital pour les services et les individus…

– En terme d’agenda, la DRI a annoncé qu’elle souhaite que les documents stratégiques élaborés par les CETE et les éventuelles réorganisations associées soient validés d’ici le tout début de l’année 2010. C’est ce qu’elle appelle la phase 1 de l’évolution des CETE.

La DRI se donne un an pour concrétiser la phase 2, à savoir les réflexions sur l’organisation et la structure des CETE, en lien avec les réflexions sur le RST.

La DRI a précisé qu’elle a saisi le secrétaire général sur l’octroi des primes de restructuration dans les services des CETE qui vont être réorganisés.

A notre demande, pour plus de transparence et une meilleure communication, la DRI présentera très prochainement un panorama global des orientations stratégiques décidées dans chaque CETE à l’issue de cette phase 1.

Nous avons fortement insisté sur le besoin de visibilité et de continuité dans la conduite de la phase 2. Les agents des CETE sont en attente d’un sens donné, clair et cohérent, auquel l’administration doit se tenir sur le long terme. La réponse de la DRI qui met en avant l’imprévisibilité des contraintes imposées par les acteurs de la RGPP, est compréhensible… mais inacceptable!

– Sur le contexte général d’évolution des CETE, la DRI a produit plusieurs notes, sur le statut et sur la coordination scientifique et technique des CETE.

Ce fut l’occasion d’un débat sur la création des pôles et sur la place des STC, grands absents de la réflexion. La DRI a expliqué qu’elle avait souhaité reporter la réflexion sur les STC en raison des incertitudes actuelles traversées par certains STC, notamment le SETRA, mais elle a convenu en réunion que les STC étaient une cheville incontournable et qu’il fallait engager le chantier sans attendre.

Nous avons également revendiqué que soit mieux valorisée l’articulation entre le domaine des études et le domaine de la recherche, qui fait toute la richesse des CETE.

Nous avons enfin demandé pour que la diversité et l’hétérogénéité des CETE soient affichées comme un élément positif, même si nous reconnaissons le besoin d’un socle commun.

La DRI a pris en compte ces observations.

– Pour la phase 2, la DRI nous a proposé un canevas d’analyse des avantages et des inconvénients de chaque type de statut envisagé pour les CETE (établissement public administratif, services déconcentrés,…).

L’outil importe peu mais il convient de ne pas le résumer à un simple bulletin de notes, il devra éclairer la réflexion de façon adaptable et argumentée.

Il est important de ne pas déconnecter ces éléments de forme des réflexions de fond menées sur les CETE et le RST, mais c’est ce que nous répétons depuis 18 mois !

Laisser un commentaire