Employeurs > Ministère de l'Ecologie > Conditions de travail > égalité professionnelle > Journée de la femme du 8 mars : agir, toute l’année !

Journée de la femme du 8 mars : agir, toute l’année !

Politique, social, familial, professionnel, dans chacun des espaces qui structure notre société, les femmes sont victimes d’inégalités. Mettre un terme à une éternité de discriminations et de domination masculine -qu’elle soit directe ou indirecte- est un combat pour lequel la FEETS FO s’engage sans relâche, constamment, depuis toujours.
La FEETS FO n’a pas vocation à agir dans tous les champs de la société, mais elle a pleinement conscience de l’influence que la sphère professionnelle exerce sur les autres, que ce soit dans sa capacité à conforter, perpétuer et banaliser des stéréotypes, dans sa prédominance croissante sur la vie privée et les choix de vie d’un individu ou encore, plus directement, dans le fait qu’aujourd’hui, l’emploi que l’on a ou pas, son type et sa nature conditionnent l’intégration, l’insertion sociale et partant l’accès que chacun aura aussi bien à un niveau de vie décent qu’à la culture, à l’éducation ou encore aux loisirs.
La persistance de stéréotypes de genre constitue un facteur essentiel de l’inégalité constatée entre hommes et femmes dans la mesure où ces stéréotypes restent largement favorables aux hommes dans le référentiel de valeurs de nos sociétés.
La FEETS FO combat tous les stéréotypes, qu’ils portent sur le genre, l’origine ethnique, sociale, l’orientation sexuelle, etc. Combattre les stéréotypes, c’est combattre les plus criants, ceux qui sont ouvertement dégradants, mais aussi les plus indirects, les plus insidieux. Lire la suite de la communication FEETS-FO sur l’égalité professionnelle à l’occasion de la  journée de la Femme du 8 mars 2017.

Cette communication aborde également la question de la représentation syndicale et des quotas. Les textes Fonction Publique, par déclinaison de la loi Rebsamen de 2015,  vont obliger notamment le SNITPECT-FO à opérer un recul en matière de présence des femmes à la CAP des ITPE. En effet, alors que le corps des ITPE compte, sur les effectifs ministériels (hors détachement, dispo et hors ministère), environ 40% de femmes ITPE (chiffres bilan social ministériel 2015), le SNITPECT-FO présente, depuis plusieurs mandats, systématiquement autant de femmes que d’hommes pour les élections à la CAP ITPE.

En 2018, sur la base des listes électorales (qui incluent les ITPE en détachement et hors ministère), le SNITPECT-FO sera contraint de présenter un nombre de candidates strictement proportionnel à la part des femmes dans le corps!! Quand la politique des quotas va à l’encontre d’une politique volontariste en faveur de l’égalité!

Retrouve par ailleurs nos précédentes analyses et nos communiqués relatifs à l’égalité hommes/femmes et à la mise en oeuvre de la charte égalité ministérielle, ainsi que notre rapport 2013 sur l’égalité professionnelle.