La souffrance au travail

Le SNITPECT a interpellé l’administration en 2007 sur le malaise des cadres dans sa déclaration « Subir ou souffrir n’a jamais valorisé personne ! pas même les cadres » et en 2008 dans un rapport d’alerte sur la dégradation des conditions de travail et d’exercice.

Les situations de souffrance au travail apparaissent hélas toujours plus nombreuses au fil des CAP.

Réorganisations successives incessantes et souvent incohérentes, baisse continue des effectifs, multiplication des intérims, accroissement des plans de charge, absence de stratégie, manque de reconnaissance etc.

Ce climat délétère est insupportable.

Obtenons de faire cesser les perpétuelles restructurations, de retrouver du sens et de la lisibilité dans l’action, de stabiliser les équipes et les effectifs pour une mise en œuvre sereine et efficace des politiques publiques.