Employeurs > Ministère de l'Ecologie > périmètres et stratégies ministériels > Agence de la Biodiversité : Le Ministère de l’Ecologie : nu pour un vert ?

Agence de la Biodiversité : Le Ministère de l’Ecologie : nu pour un vert ?

La Fédération Force Ouvrière de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS FO) a pris connaissance de la déclaration du Président de la République à l’ouverture de la Conférence environnementale pour la création d’une agence de la Biodiversité.

En premier, la FEETS FO s’interroge sur cette décision qui – bien qu’évoquée au Grenelle de l’Environnement, elle devait à l’époque, avant toute décision, être précédée d’une mission parlementaire sur sa faisabilité – n’a, là, été précédée d’aucune concertation publique comme pour la RGPP par le passé.

De plus, cette agence dont les missions, les moyens, les compétences et la gouvernance ne sont pas définis, devrait a priori impacter le Ministère de l’Ecologie, lui-même appartenant à la catégorie des ministères non prioritaires en matière d’effectifs et de crédits et subit à ce titre les règles drastiques du non remplacement de 9 fonctionnaires sur 10 et des moins 7 % sur les crédits de fonctionnement.

Au delà, la FEETS FO constate qu’à l’heure où l’Inspection générale des finances dénonce « les effectifs pléthoriques d’une myriade d’agences de l’Etat à l’efficacité douteuse » (AFP 17/09/2012), la reconquête de la biodiversité, thème de la table ronde n°2 de la conférence environnementale, ne prend pas la meilleure voie, notamment pas celle de la sobriété…

Dans tous les cas, la FEETS FO exige que le débat pour la création de l’agence soit public et ne se mène pas « en vert et contre tous » !

Paris, le 17 septembre 2012

Laisser un commentaire