Employeurs > Ministère de l'Ecologie > périmètres et stratégies ministériels > Quand Delphine BATHO se dé-voile enfin…

Quand Delphine BATHO se dé-voile enfin…

Le 7 septembre, les ministres Batho et Cuvillier ont invité les organisations syndicales à une « conférence sociale ». Delphine Batho y a annoncé ses 4 priorités pour l’année à venir : l’une d’elle est de conduire ce chantier sur la place de l’ingénieur que nous avons tant réclamé ! Elle a aussi donné sa position sur de nombreux dossiers, dont le CEREMA et la fusion de corps.

Delphine BATHO a proposé un « agenda social » autour de 4 priorités:

_ 1) clarifier la situation des OPA
_ 2) améliorer le statut des personnels administratifs de catégorie C
_ 3) organiser une réflexion autour de la place du métier d’ingénieur au sein de ce ministère
_ 4) réduire et mieux prendre en compte la pénibilité du travail

Sur les ingénieurs, elle a précisé que le MEDDE et le METL sont les premiers employeurs d’ingénieurs à l’Etat et que ça leur donne une responsabilité considérable de préservation des compétences techniques de ces ingénieurs et de ce qu’ils représentent.

Elle a annoncé des Assises de l’ingénieur, qui se concluront au premier semestre 2013 et auxquelles elle participera.

Elle a ajouté que, si les ingénieurs ont besoin de perspective, en revanche elle ne voit pas la nécessité de conduire la fusion des corps d’ingénieurs, en précisant que la doctrine de la fonction publique avait évolué : il n’y aura plus de fusion imposée aux personnels !

Ainsi, Delphine BATHO va encore plus loin que la ministre précédente en accédant à l’ensemble de nos revendications portées dans la rue le 9 février 2012 !!
Elle a même repris le nom « Assises » que nous avions proposé…

Elle a aussi montré qu’elle prenait pleinement en compte nos préoccupations sur l’avenir des services techniques. Elle a annoncé la relance du processus de création du CEREMA, mais sur des bases de réflexion un peu différentes.

En particulier, le statut de l’établissement n’est pas encore tranché. Les collectivités territoriales seront mieux associées, mais la ministre a exclu toute idée de décentraliser le CEREMA, qui doit rester un bras fort de l’Etat. Une nouvelle lettre de mission sera adressée au préfigurateur fin septembre.

Nous attendons maintenant la concrétisation de ces annonces.

Sur l’avenir du ministère, elle a évoqué le bilan de la RGPP au ministère (réalisé par le CGEDD d’ici fin septembre et qui fera l’objet d’une présentation aux organisations syndicales), la baisse des effectifs (d’après elle inférieure à la moyenne…), et les expérimentations évoquées pour une nouvelle réforme territoriale de l’Etat -d’après elle bloquées à ce stade- (voir notre communiqué sur le bleu de Matignon). Elle a voulu rassurer les personnels en disant que l’idée était de faire une « pause » dans les réformes et que toute réforme prendrait le temps de la concertation.
Pour ces derniers éléments, La Fédération Force Ouvrière communiquera plus précisément très rapidement.

Laisser un commentaire