Qui sommes-nous? > Animation et action syndicales > Tous unis dans l'action ! > Assemblée exceptionnelle des SD le 26 mai 2010

Assemblée exceptionnelle des SD le 26 mai 2010

La commission exécutive a décidé de réunir à Paris une assemblée exceptionnelle des secrétaires départementaux le 26 mai prochain.
Nous y partagerons nos préoccupations, nous construirons le détail et les argumentaires de la plateforme de revendications ainsi que les modalités de mise en oeuvre du plan d’actions préparé par la Commission exécutive.L’actualité est en effet fort inquiétante :

Côté réorganisation de l’Etat, les orientations de la RGPP (l’actuelle et la future) vont très vite entraîner un redéploiement massif des effectifs restants et de nouvelles organisations, sans vraie prise en considération des volontés individuelles des agents ou des besoins réels des services et des territoires.

Le resserrement des structures, la frénésie de « mutualisations », de fusions, diminuent fortement les lieux d’emploi pour les ITPE, qui se retrouvent souvent sacrifiés dans des organigrammes restreints et jamais stabilisés.

On voit enfin apparaître la volonté d’un contour de l’Etat construit à minima, entouré d’une nébuleuse de structures opératrices quasi indépendantes (SCN, EP), dont on ne sait ni combien elles vont coûter au contribuable, ni comment elles vont évoluer, ni comment on va pouvoir les contrôler, s’assurer de la bonne réalisation des commandes et des résultats concrets sur le terrain.

Côté gestion, alors que le directeur de cabinet du ministère annonce une réunion interministérielle en avril pour présenter le projet de statut des ITPE, la fonction publique avance sur le statut des catégories A en tentant d’imposer une forte régression par rapport à notre situation actuelle. La menace du forfait cadre devient de plus en plus lourde, l’administration ayant décidé de passer en force. Les chantiers promis sur la gestion du corps, les ISS, les intérims tardent à s’ouvrir, mais on a déjà programmé la réflexion sur la fusion des corps d’ingénieurs sans discussion préalable avec le SNITPECT-FO.

Le contexte est donc très difficile et nous devons encore démontrer toute notre fermeté et notre détermination pour faire aboutir nos revendications, dont tu trouveras le projet de plateforme nationale à télécharger ci-contre à gauche.

Le 26 mai sera un moment fort de notre action, où nous serons en mesure de démontrer à l’administration notre capacité à intervenir pour faire aboutir nos idées et nos valeurs.

Laisser un commentaire


Documents liés