Qui sommes-nous? > Elections professionnelles > Scrutins avant 2014 > Election au CTM : 2ème Question Qui Fâche

Election au CTM : 2ème Question Qui Fâche

Comment déstabiliser les services de l’État pour les rendre inopérants et donc inutiles aux yeux de l’opinion publique ?

– en leur appliquant simultanément saignées en effectifs et crédits et en réformes structurelles successives, pour démontrer qu’ils ne sont plus en mesure d’assumer leurs missions avant de proposer leur externalisation ou transfert à des établissements publics ou collectivités (qui n’avaient rien demandé)… soit la stratégie de l’arbre creux dans le but de casser le service public !
– en constituant un niveau départemental interministériel dans l’unique but d’affaiblir la gestion des corps, et plus largement du Statut général des fonctionnaires, avant de le laisser agoniser et appliquer les mêmes recettes dans les services ministériels…
– en réduisant au silence toute voix syndicale contestataire en appliquant la loi sur la représentativité syndicale, et en multipliant les instances de concertation tout en leur faisant perdre leur caractère paritaire.

Pourquoi voter FORCE OUVRIÈRE ?

Parce que :
– après avoir été la première, dès 2007, à tirer la sonnette d’alarme auprès des personnels,
– après n’avoir eu de cesse d’agir à tous les niveaux, alerté les citoyens et les élus sur ce démantèlement en catimini du Service public (sans loi, sans le moindre débat parlementaire),
– après en avoir démontré régulièrement les conséquences au travers de son « Livre noir de la RGPP » (disponible ici)

FORCE OUVRIÈRE est désormais ouvertement rejoint par bon nombre d’acteurs de la société, du monde économique, de décideurs locaux, voire de membres de la haute fonction publique. Des travaux ont enfin été réalisés au sein de différentes missions parlementaires s’intéressant aux dégâts, peut-être irrémédiables, entraînés par cette réforme conçue et mise en oeuvre par la haute technocratie.

Et parce que FORCE OUVRIÈRE continuera à alimenter toute discussion et à soutenir toute action de nature à arrêter ces mécaniques infernales et insoutenables !

Laisser un commentaire


Documents liés