Qui sommes-nous? > Publications > Revendications > Relevés de décision de la CE > Déclaration de la Commission Exécutive extraordinaire du 15 novembre

Déclaration de la Commission Exécutive extraordinaire du 15 novembre

Indignés face aux risques qui pèsent sur les promotions de cette année, alors que la promesse d’augmentation du taux de promotion n’est toujours pas tenue par la DRH, à quinze jours de la CAP !

Indignés face à la tournure prise par le projet de fusion mené par la DRH, qui s’obstine à ignorer les propositions constructives et ambitieuses de FO !

Lors des élections, les ITPE ont montré qu’ils soutiennent leur syndicat de toute leur force. La Commission Exécutive sera fidèle à ce message, elle a décidé de mettre tout en action pour redresser la situation en cette fin 2011 et en début 2012.
Le syndicat national des ingénieurs des travaux publics de l’Etat et des collectivités territoriales Force Ouvrière, réuni en Commission Exécutive exceptionnelle le 15 novembre 2011, dénonce les attaques successives de l’administration contre les ingénieurs des TPE :

Une fusion des corps d’ingénieurs menée au pas de charge, méprisant les revendications légitimes et constructives, tant pour le service public que pour les agents, portées par les syndicats nationaux Force Ouvrière et les autres organisations concernés par le projet.

Une mascarade de dialogue social sur la démarche de fusion. Des réunions de pseudo concertation qui n’ont jamais examiné les propositions des organisations syndicales. Alors que les travaux menés sur d’autres corps (IPEF, IIM, Attachés) se font dans un tout autre état d’esprit.

Une campagne d’intoxication et de désinformation des agents par la DRH au travers d’une communication malhonnête : films, déclarations publiées dans le « fil-info » …

L’arrêté fixant les taux de promotion toujours pas publié (taux de 14% en 2012, 13% en 2013 et 12% en 2012) alors que ces taux sont indispensables pour assurer la mise en oeuvre de la charte de gestion des ITPE et résorber le retard de promotions du corps dans le contexte de la fusion.

Et pendant ce temps, la réalité des services, c’est :

La discrimination toujours plus violente par exemple sur l’accès aux postes

Une dégradation accélérée de situations individuelles parfois dramatique

Les pressions et le harcèlement qui s’exercent de plus en plus sur les cadres

Une inégalité de
rémunération entre corps similaires
indécente, que ne justifie ni le niveau de formation, ni la compétence, ni le niveau de responsabilités exercées

La commission exécutive mandate les élus à la CAP pour refuser de participer à la CAP Promotion du 1er décembre tant que l’augmentation du taux de promotion n’est pas formalisée.

La commission exécutive mandate le bureau national pour porter toutes les actions nécessaires.

Les ingénieurs des TPE sont excédés et font savoir au ministère et à la ministre qu’ils rentrent dans une nouvelle phase d’action notamment lors de tous les déplacements ministériels.

Laisser un commentaire