Domaines d'activités > Fonction Publique > Réformes des services publics > Action Publique 2022 > AP 2022: l’Etat territorial soumis à un nouveau plan de restructurations

AP 2022: l’Etat territorial soumis à un nouveau plan de restructurations

Depuis de longs mois, les décisions issues des circulaires du 24 juillet 2018 (organisation des services de l’État territorial/déconcentration des attributions des administrations centrales) stagnaient dans un parapheur d’Edouard Philippe. Décisions laissées dans les cartons depuis fin 2018 pour laisser passer l’orage social des gilets jaunes.

Suite à la signature de la circulaire du 5 juin 2019 sur « la transformation des administrations centrales », l’encre n’a pas eu le temps de sécher puisque voici son pendant relatif à l’Etat Territorial (retrouve la circulaire du 12 juin 2019 publiée au JO), signé le jour même du discours de politique générale du Premier Ministre. Avec au final un menu aussi indigeste qu’on pouvait s’y attendre !

La signature de ces deux d’instructions, sans aucun dialogue social, marque une nouvelle preuve de la volonté du gouvernement de passer en force pour déstabiliser et fragiliser l’administration territoriale de l’État, en parfaite cohérence avec le projet de loi de « transformation » de la Fonction Publique.

L’imagination étant laissée à la main de chaque préfet de région pour mettre en musique cette nouvelle modularité de l’État territorial, nos représentants sont appelés à porter à tous les niveaux adaptés la défense de nos missions et de nos services.