Suite au boycott du CTP des DDI du 28 juin 2011…

Conformément à l’engagement arraché au prix d’un boycott unitaire du CTP des DDI du 28 juin 2011 (le compte-rendu est disponible ici), le Secrétaire Général du Gouvernement a convié les organisations syndicales à une réunion d’échange sur les missions et les moyens des DDI par courrier en date du 1er juillet.

Programmée le 19 juillet prochain, celle-ci augure d’un été studieux sur un sujet considéré comme crucial par FORCE OUVRIERE.
En effet, sans inflexion rapide sur la question des moyens et la remise en place d’une gouvernance entre différents niveaux basée sur l’efficience des missions et non les luttes de pouvoirs, la collectivité publique au sens large ne pourra que constater la disparition au niveau départemental d’un vecteur indispensable à la mise en oeuvre effective des politiques publiques au plus près des territoires et des citoyens, laissant les acteurs locaux orphelins et confrontés (au mieux) à un Etat replié sur des postures exclusivement régaliennes et de contrôle. Ce même Etat ne pouvant ensuite que constater que ses politiques ne sont pas mises en oeuvre….et le regretter amèrement a postériori comme en matière de prévention des risques (sanitaires, naturels et technologiques) et de gestion des crises, pour ne prendre que cet exemple.

Et l’urgence est bien là tant les dégâts, peut-être irrémédiables, entrainés par la destructrice RGPP sont dors et déjà palpables pour les agents, les services et leurs bénéficiaires. Pour s’en convaincre, il suffit désormais de se référer, au delà du livre noir de la RGPP établi par FO dès 2010, à bon nombre de témoignages édifiants d’acteurs de la société, du monde économique, de décideurs locaux, voire de membres de la haute fonction publique. (Cf document « Livre noir de la RGPP: la loi du silence enfin brisée »)

Aussi, tout au long de cet été, vos représentants FORCE OUVRIERE resteront bel et bien sur la brèche (celle ouverte en fond de cale des DDI) afin de porter au plus haut niveau les intérêts des agents et du service public républicain aujourd’hui mis à mal et au combien déstabilisés par la RGPP!

Laisser un commentaire