La machine à broyer

Après le temps de travail, la perte de sens, la mobilité forcée, l’acte 4 du harcèlement managérial est disponible : La dégradation des conditions de travail.
Aujourd’hui, les logiques purement comptables balayent toutes formes de respect de l’individu. La prise en compte du cadre de vie, du bien-être au travail ou de l’impact sur la santé n’existe plus.Lorsqu’on déménage tous les deux ans ou tous les ans des agents, qu’on les entasse dans des locaux indignes, qu’on les met en danger dans des bâtiments sur le point de s’effondrer, qu’on interdit aux agents de se former parce que les déplacements sont trop coûteux, c’est la santé physique et psychologique des agents qui est en jeu.

Télécharger l’acte 4 ci-contre à gauche

Laisser un commentaire


Documents liés