Carrières > Rémunérations > Régimes indemnitaires - PSR - ISS > Primes des ITPE : la DRH du MTE fait les poches des ingénieurs !

Primes des ITPE : la DRH du MTE fait les poches des ingénieurs !

Dissimulée par l’opacité qu’elle a elle-même créée en supprimant les commissions indemnitaires en 2018, la DRH du MTE a mis en place une arnaque relevant d’une véritable pyramide de Ponzi pour truander les ITPE sur leurs primes.

La réunion du 11 mai 2021 sur les mesures catégorielles a été l’occasion pour la DRH, pour la première fois depuis cette régression caractérisée, de présenter un bilan national de l’ISS servie au titre de 2019.

Celui-ci montre très clairement que la DRH a volontairement décidé de ne pas respecter les moyennes-cibles ISS de 1,01 fixées par sa propre note de gestion pour 2019 ! (pour mémoire, deux moyennes-cibles des coefficients de modulation individuels (CMI) sont fixées pour le corps, correspondant respectivement au groupe des ITPE du 1er niveau et au groupe des ITPE des 2e et 3e niveaux) 

Pour les ITPE du 1er niveau, la moyenne-cible n’est que de 0,994 ! Ce qui aboutit à la confiscation de 650 augmentations de CMI pour les ITPE en poste dans la seule sphère ministérielle ! Un tiers des ITPE est ainsi privé de 600€/an environ d’ISS, alors que 20% des ITPE sont au CMI minimal de 0,85 !

Pour les ITPE des 2e et 3e niveaux, la moyenne-cible n’est pas non plus respectée (1,008 au lieu de 1,01), privant là aussi, des ingénieurs d’une légitime revalorisation de leur ISS.

Durant la même période, la DRH du ministère de gestion aura également pris la décision de supprimer la rémunération des intérims et de supprimer la PSR de certains stagiaires. Des gestions indemnitaires différenciées (relevant de la mesquinerie au vu des montants concernés) tout autant qu’incompréhensibles, ont été mises en place au CETU ou au STRMTG : le SNITPECT-FO a dénoncé cet état de fait.

Ces « petites économies » réalisées par la DRH (pénalisant lourdement les ingénieurs à titre individuel) auront généré, cumulées, de « grands profits » (pour Bercy !). Le ministère a ainsi mis à contribution les ITPE pour organiser les colossales restitutions de masses salariales effectuées ces dernières années.

Les apparentes augmentations de la PSR annoncées pour 2021 pour les ITPE, IDTPE et ICTPE ne sont donc que des revalorisations en trompe-l’œil, auto-financées par les ingénieurs eux-même !

Le SNITPECT-FO dénonce cette véritable supercherie et exige que l’administration respecte les moyennes-cibles ISS avant toute chose. A cet effet, le SNITPECT-FO a réitéré sa revendication du rétablissement immédiat des commissions indemnitaires.

Signe la pétition en ligne pour demander, avec le SNI :

un régime indemnitaire revalorisé, lié au grade et versé en année courante et l’arrêt immédiat des forfaitures de l’administration à l’encontre des ITPE.